Tadjikistan

Notez ce voyage
Sous le soleil des montagnes et un lac
  1. Sous le soleil des montagnes et un lac

    Sous le soleil des montagnes et un lac
  2. Des lacs haut en couleurs !

    Des lacs haut en couleurs !
  3. Le pays des Lacs

    Le pays des Lacs
  4. Randonnée des 7 lacs

    Randonnée des 7 lacs
  5. Cela ouvre l'appétit !

    Cela ouvre l'appétit !
  6. Douceurs tadjiks

    Douceurs tadjiks

Bienvenu au Tadjikistan, le pays des valeureux tadjiks. Vous allez passer le 11ème jour du circuit en train spécial d’Almaty à Tachkent au Tadjikistan. Votre croisière ferroviaire à bord du train Régistan vous emmène d’abord à Khodjent, ville fondée par Alexandre le Grand. Elle est située le long des rives pittoresques du fleuve Syr-Darya, à l’entrée de la vallée de Fergana. Vous y êtes pour un circuit d’une journée.

Khodjent est l’une des anciennes villes de l’Asie Centrale, elle date de plus de 2500 ans. Elle possède une riche histoire. La ville est aussi célèbre comme étant le « pays des abricots ». C’est là que se trouvent la Candy, variété très sucrée d’abricot.

Après le petit-déjeuner servi à bord, vous rendrez visite à la vieille citadelle et les vestiges de ses fortifications. Puis continuez votre expédition jusqu’au bazar monumentale de Panchanbé, histoire de chiner quelques souvenirs de voyage, souvent cédé à bas prix par les marchands. C’est aussi l’occasion d’admirer le style néoclassique du hall vouté et de la façade coloré de ce marché atypique. En continuant votre promenade, vous retrouverez le mausolée du cheikh Muslihaddin.

Le passage à Khodjent est aussi une occasion d’explorer les anciens centres culturels et scientifiques du Tadjikistan. La présence soviétique y est marquée par l’impressionnant Palais d’Arbob. Vous y trouverez également la plus grande statue de Lénine de l’Asie Centrale. En effet, le Tadjikistan était un ancien territoire au sein de l’URSS, d’où le nom Leninabad (ancien nom de Khodjent). Mais ce n’est pas la seule statue de grands hommes de la ville. Visitez plutôt celle du commandant Timur-Malik et aussi cells des poètes Rudaki et Kamal Khojandi.

Le déjeuner est pris dans un restaurant local, occasion de s’adonner à un voyage culinaire pour découvrir la cuisine traditionnelle tadjike. Retour au train le soir, et l’odyssée continue de plus belle.